Il y a quelques jours, j'ai prépraré une crudité avec la moitié supérieure de mon chou chinois.  Me voici donc enfin à utiliser la partie inférieure pour une soupe. 

Parfois, j'utilise aussi la partie inférieure pour mettre dans des nems ou des raviolis chinois mais ce sera pour une autre fois.



Ingrédients :
- la moitié inférieure d'un chou chinois
- poireaux (aujourd'hui, j'ai mis 2 verts et un poireau entier car c'est ce qu'il me restait)
- 2 oignons
- 5 petites carottes
- 2 gousse d'ail
- une pointe de couteau de purée de piment
- une pointe de couteau de feuilles de citronnier kaffir
- 1 càc de citronnelle en bocal en "purée"
- 2 cubes de bouillon de poule
- 2 càs d'huile pour wok aromatisée au coriandre
- 2 càs de sauce poisson (rayon exotique des grandes surfaces)
- 1 càs de sucre de canne
- 2càs de fécule de maïs
- 12 crevettes roses ou plus (pas obligatoire, mais je les avais)

Laver et couper en petits morceaux tous les légumes.  Pour faire exotique, il faut couper les poireaux et carottes en fins batonnets, au lieu de faire des rondelles.

Dans une grosse casserole, faire revenir les oignons avec l'huile.  Quans ils sont transslucides, ajouter le sucre, l'ail écrasé, la purée de piment, les feuilles de citronnier, la citronnelle, la fécule et la sauce poisson.  Bien mélanger.

Ajouter les autres légumes, les cubes de bouillon et 1l d'eau.  Et laisser cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Avant de servir, ajouter les crevettes.

Eventuellement, on peut aussi ajouter dans son bol quelques gouttes d'huile de sésame qui parfument d'une touche exotique cette soupe.

J'ai utilsé les légumes que j'avais à ma disposition mais on peut ajouter bien d'autres légumes : poivrons, champignons, champignons chinois déshydratés, haricots, pousses de bambous, ... 

Suivant les gouts, on peut mettre plus ou moins de purée de piments, ajouter 2 centimètres de gingembre, du curry, ...  Et saupoudrer de feuilles de coriandre.

Cette soupe peut facilement être transformée en plat complet, en ajoutant un peu plus d'eau et de bouillon et en y faisant cuire quelques nouilles chinoises (au riz).

D'habitude, Joachim n'aime pas les soupes avec des morceaux (et je suis obligée de les lui mixer).  Mais celle-ci avec son petit coté aigre-doux a su lui plaire.
Retour à l'accueil